RETOUR A PARIS



Papeete-Los Angeles-Paris
elle... lui...L’annonce « Vol Air Tahiti Nui 022 à destination de Paris » met fin à notre attente lorsque celle-ci est suivie de « nous allons procéder à l’embarquement ». Nos pieds quittent le sol Polynésien et quelques temps après ce sont au tour des roues de l’avion ; dans 21h nous seront à Paris, soit 10h30 demain heure local.Après une collation nous fermons les yeux, la journée commence à être longue. L’escale technique de L.A se déroule très vite et sans problème grâce aux accompagnateurs locaux et des fauteuils mis à notre disposition; les couloirs sont interminables et pentus pour eux.

Tahaa. Tenues de chefs Maori exposées à l aéroport de Faaa à Papeete
Ré-embarquement avec une nouvelle fleur de Tiaré en guise de bienvenue, il y a 11 heures que nous avons quitté Papeete et il en reste 12 dont une nuit très spéciale car nous verrons le soleil présent toute la nuit; en effet la route suivi par l’avion nous mène au Nord et en cette période de l’année nous retrouvons le soleil de minuit. Au rythme des repas et des films le voyage se poursuit, il n’y a plus l’excitation de l’aller et la fatigue se fait ressentir, car à notre atterrissage, si on efface les petits sommes dans l’avion il y aura 35h que nous sommes réveillés ! Il nous faudra compter encore 2 bonnes heures pour débarquer, récupérer nos bagages et rentrer chez nous à Paris, tout cela sans effort et avec assistance. C ‘était un beau voyage…

 

Remerciements à tous et particulièrement à Séverine et Giuliano
ainsi qu’au personnel hôtelier, de chambre et de cuisine, vous êtes devenus nos amis Polynésiens et vous devez savoir que nous parlons de vous à chaque fois que nous évoquons notre voyage… c’est à dire tous les jours. Vous y avez mis une touche personnelle énorme car elle est pour vous sincère et naturelle, elle vient du cœur.
Elle : Sophie
Lui : Bernard


Panorama en photos de la journée

1 thought on “C ‘était un beau voyage…

  1. Bravo pour votre blog !
    J’espère que vous continuez de rêver au quotidien.
    Bravo aussi pour votre courage : c’est vrai que le côté paradisiaque de ce côté de la Polynésie donne des ailes.
    J’ai eu la chance de vivre 4 ans à Tahaa avec mon mari et ma fille (elle avait 2 ans quand nous y sommes arrivés). Je ne me suis toujours pas remise de notre retour et il ne se passe pas 1 jour sans que j’y pense avec une immense nostalgie.
    Je vous souhaite encore beaucoup de voyages de ce type !
    Bonne continuation à tous les deux !

    Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *